Numéro courant

ETAT DES PLANTATIONS DE TROIS RUES DE LA VILLE DE OUIDAH (BENIN)

TENTE Agossou Hugues Brice
ALI Rachad Kolawolé Foumilayo Mandus
ODJOUBERE Jules
Laboratoire de Biogéographie et Expertise Environnementale
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines
Université d’Abomey- Calavi

Résumé

Les plants d’alignement installés sur les trois rues de la ville de Ouidah subissent une forte pression anthropique. Certains sont brûlés ou abattus tandis que d’autres sont écorcés ou mal élagués. Or, ce sont ces plants qui égayent les rues et apportent de l’ombre en période de chaleur. La présente étude vise à évaluer la diversité des espèces plantées sur les trois tronçons et attirer l’attention des autorités municipales sur les effets néfastes des actions humaines sur les plants. A cet effet, les plants ont été inventoriés sur les trois rues. Ensuite, les mutilations subies par chaque plant ont été observées. Enfin, le Maire, le Directeur des Services Techniques de la Mairie et 90 riverains des rues ont été interviewés sur les mesures d’entretien des plantations. Des 254 plants inventoriés sur les trois rues répartis en 15 espèces, 22 % a été abattus, 11 % écorcés, 44 % ont un houppier dégradé, 8 % un houppier en forme de drapeau et 48 % un houppier normal. L’indice de diversité de Shannon du premier tronçon est de 1,15 bit, celui du deuxième est de 2,08 bits, contre 2,74 pour celui du troisième. Les valeurs de l’équitabilité de Pielou sont de 0,44 pour le premier tronçon, contre respectivement 0,69 et 0,91 pour les deux autres. Le niveau de la menace interpelle sur la nécessité de sauvegarder les plantations urbaines, en raison des multiples fonctions écologiques et utilitaires reconnues aux arbres.

lire la suite

Theme by Anders Norén