2015 - Numero 004, Volume 2

DIVERSITE FLORISTIQUE DES ESPÈCES VEGETALES LIGNEUSES PLANTEES DANS LES CONCESSIONS DE LA VILLE D’ALLADA AU BENIN

TENTE A. H. Brice Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH), Université d’Abomey-Calavi (UAC)


RÉSUMÉ:
RÉSUMÉ: Au Bénin en général, et à Allada en particulier, les connaissances sur la diversité floristique et l’importance des ligneux plantés sur les parcelles d’habitation sont encore à un stade embryonnaire. On admet en hypothèse que dans la ville d’Allada, les parcelles d’habitation sont plus riches en espèces exotiques qu’en essences autochtones. Cette étude vise à évaluer la diversité des ligneux plantés dans les concessions d’Allada. Les ligneux ont été inventoriés dans 141 parcelles d’habitation réparties dans les 11 quartiers d’Allada. Les spectres (brut et pondéré) des types phytogéographiques ont été représentés pour décrire la distribution géographique des espèces. La courbe d’accumulation des espèces a été ajustée au modèle de Lomolino. Au total, 46 espèces exotiques et autochtones ont été recensées. Les premières contribuent à 80 % à la richesse spécifique des espèces inventoriées dans les concessions. Le nombre d’espèces augmente avec la taille de l’échantillon. L’ajustement au modèle de Lomolino indique que pour un nombre infini de parcelles d’habitation échantillonnées, la richesse spécifique maximale des espèces tendra vers une valeur asymptotique de 508 espèces. La moitié de cette richesse sera atteinte avec un effort d’échantillonnage de 6172 parcelles. La sensibilisation des populations sur la plantation des essences autochtones dans les concessions s’avère indispensable, car celles-ci sont de plus en plus menacées dans les aires protégées.

Mots-clés : espèces ligneuses, jardins domestiques, urbanisation, Allada, Bénin.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén