2015 - Numéro 004, Volume 1

CONTAMINATION DE TILAPIA GUINEENSIS PAR LE CADMIUM DANS LE CHENAL DE COTONOU

GBESSO François G. H. (1), AKOGNONGBE Arsène J. S. (2) et VISSIN Expédit W. (2)

(1) Laboratoire de Biogéographie et d’Expertise Environnementale (2) Laboratoire Pierre Pagney « Climats, Eau, Ecosystèmes et Développement » Département de Géographie et Aménagement du Territoire, FLASH, Université d’Abomey-Calavi

RÉSUMÉ

Cette étude a pour objectif d’évaluer le degré de pollution des eaux et la contamination de Tilapia guineensis par le cadmium dans le chenal de Cotonou. Au cours de cette étude, en plus de la recherche documentaire et des travaux de terrain, des échantillons d’eau et de poissons ont été prélevés. Ces échantillons ont subi des traitements nécessaires de minéralisation, ensuite une analyse au spectrophotomètre d’absorption moléculaire DR 2800 au laboratoire de Contrôle de Qualité des Eaux et Aliments de la DHAB. Les résultats des analyses ont révélé une forte teneur en cadmium dans la chair du Tilapia guineensis avec une moyenne (0,70 mg/kg) dépassant 14 fois la norme admise (0,05mg/kg). En ce qui concerne l’eau, les concentrations détectées sont en général faibles avec une moyenne (0,53µg/l) inférieure à la norme admise (50µg/l). En effet, le rejet des ordures ménagères et résidus solides de tout genre, le trafic des produits pétroliers par les pirogues, et les apports du fleuve Ouémé via le lac Nokoué sont, entre autres, les sources de contamination de cet écosystème par les métaux lourds. Ils présentent ainsi un risque potentiel pour cet écosystème aquatique et la santé humaine via la chaîne alimentaire.

Mots clés : pollution hydrique, Tilapia guineensis, cadmium, chenal de Cotonou, Bénin.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén