2014 – Numéro 003, Volume 1

DYNAMIQUES SOCIOCOMMUNAUTAIRES DE GESTION DES RISQUES CLIMATIQUES PAR LES AGROPASTEURS DANS LES TERROIRS RIVERAINS DU PARC W, AU NORD-BÉNIN

Georges DJOHY(1), Ange Honorat EDJA(1), André Jonas DJENONTIN(2), Marcel HOUINATO(3),Tanga PierreZOUNGRANA(4)

  1. Département d’Economie et Sociologie Rurales, Faculté d’Agronomie, Université de Parakou (Bénin)
  2. Département de Production Animale, Faculté d’Agronomie, Université de Parakou (Bénin)
  3. Département Sciences et Techniques de Production Animale, Faculté des Sciences Agronomiques, Université d’Abomey-Calavi (Bénin)
  4. Département de Géographie, Université de Ouagadougou (Burkina Fas

RÉSUMÉ

Les parcours pastoraux ont subi ces dernières décennies des dégradations drastiques liées aux changements environnementaux et aux facteurs anthropiques. Les aires protégées et les écosystèmes contigus, espaces convoités par les éleveurs et les agriculteurs sont le théâtre d’affrontements interprofessionnels, en dépit des réglementations publiques qui s’y exercent. La présente étude, réalisée au nord-est du Bénin, vise à analyser les dynamiques sociocommunautaires à l’œuvre dans les communautés d’éleveurs, aux fins d’apporter une réponse aux principaux défis de l’élevage pastoral.

Une approche socio-anthropologique reposant sur le suivi de troupeaux bovins et une analyse en termes de moyens d’existence durables et de capital social a été utilisée. Des entretiens semi-structurés et observations directes ont été faits en zone pastorale dans les communes riveraines du Parc W.

En termes de résultats, on note l’essor des dynamiques sociocommunautaires de gestion des risques climatiques, aux côtés des stratégies individuelles d’accès aux ressources pastorales, sur la base de la mobilisation des réseaux sociaux. Certaines essences végétales dont la mobilisation passe par la mise en œuvre de stratégies individuelles et collectives sont devenues stratégiques dans la protection de la santé des animaux. Le pastoralisme résiste encore aux chocs climatiques, s’ajuste aux réalités nouvelles et assure une sécurité des acteurs.

Mots clés : Pastoralisme, changements climatiques, mécanismes sociocommunautaires, Parc W, Bénin

Leave a Reply

Theme by Anders Norén