2016 - Numéro 005, Volume 2

ACCES A L’EAU POTABLE ET RISQUES SANITAIRES A ZONGO, UN QUARTIER PERIPHERIQUE DE OUAGADOUGOU

ROUAMBA Jérémi, NIKIEMA D. Edwige & ROUAMBA Songanaba J.

Département de Géographie, Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO

RESUME

Ouagadougou fait difficilement face aux besoins en eau potable de sa population sans cesse croissante, surtout dans les quartiers périphériques. Cette situation amène les ménages à s’orienter vers des sources d’eau inappropriées, ce qui les expose à des risques de maladies. L’objectif de cette étude est d’identifier les risques sanitaires liés à l’accès à l’eau potable à Zongo, un quartier informel de Ouagadougou.

La méthodologie a consisté en une revue de la littérature, suivie d’une enquête de terrain par l’administration d’un questionnaire à une centaine de ménages, des entretiens et des observations directes. Les points d’eau ont été géoréférencés. Les données collectées ont été saisies et analysées sous Excel et les cartes réalisées sous Quantum Gis (QGis) 2.8.

En termes de sources d’eau potables, Zongo compte 15 bornes fontaines, 5 forages fonctionnels dont 4 à usage collectif pour 46604 habitants. Seulement 35% des ménages possèdent un robinet privé. Bien que insuffisants et inégalement répartis, les bornes fontaines et les forages constituent les principales sources d’approvisionnement en eau de la majorité de la population. Cependant l’insalubrité autour des points d’eau ainsi que les conditions de collecte, de transport et stockage de l’eau, détériorent sa qualité et exposent ainsi les populations au paludisme (47%), aux maladies de la peau (7%), à la diarrhée (4.2%), aux parasitoses intestinales (3%) et aux infections urinaires (1.3%). Les défaillances en matière d’accès à l’eau ont un impact sanitaire sur la population et interpelle les autorités municipales sur la nécessité d’entreprendre des actions adaptées et durables.

Mots clés : Eau potable, accès, risque sanitaire, Zongo, Ouagadougou

ABSTRACT

The city of Ouagadougou has some difficulties to respond to the needs of water for its growing population, especially in the outlying areas. This situation leads people to move to inappropriate water sources. The objective of this study is to identify the health risks linked to the water access in Zongo, an outlying area of Ouagadougou.

The methodological approach has consisted of a review of the literature, followed by a field survey by using a questionnaire for 60 households, interviews and direct observations. The water points have been georeferenced by GPS. The collected data were entered and analyzed with Excel and the maps produced in QGis 2.8.

In terms of drinking water sources, Zongo has 15 water hydrants, 5 functional drilling including 4 for collective use for 46604 inhabitants. Only 35 percent of the households have a private tap. Even if the water hydrants and the drilling are insufficient and unequally distributed, they are the main sources of water supply for the majority of the population. However the sanitation around water points and the conditions of water collection, transport and storage, have an impact on the water quality and can expose people to malaria (47%), skin diseases (7%), diarrhea (4.2%), intestinal parasitosis (3%) and urinary infections (1.3%). The problem of water access has a health impact on the population and calls the appropriate and sustainable actions from the municipality. 

Keywords: drinking water, access, health risk, Zongo, Ouagadougou

Leave a Reply

Theme by Anders Norén