2017 - Numéro 006, Volume 1

LA DIFFUSION DU COMMERCE INFORMEL DANS LE QUARTIER RESIDENTIEL DE YOPOUGON-SICOGI

GOGBE Téré, DIHOUEGBEU Deagai Parfaite, TOURE Mamoutou, KOUADIO N’dri Ernest

Institut de Géographie Tropicale, Laboratoire de Recherche Espace-Système et Prospective(LARESP), Université Félix Houphouët-Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire) E-mails : gogbetere@yahoo.fr, parfaitedeagai@yahoo.com, tourema@yahoo.frernestkouadio.ci2012@yahoo.fr

RÉSUMÉ

Dans un contexte de crise de gestion urbaine à Abidjan marquée par le reclassement de l’espace, l’étude fait un état des lieux de l’implantation des activités commerciales informelles  dans un quartier résidentiel moderne de Yopougon, la SICOGI, construit au milieu des années 1970 par l’Etat ivoirien. L’étude s’appuie sur l’exploitation de la documentation et des techniques d’inventaire et d’enquêtes réalisées en décembre 2014 et juin 2015. Les résultats confirment la présence dans le quartier dortoir de 2 935 activités économiques informelles, à savoir la vente de denrées alimentaires, des friperies, de la restauration, des bars et des boutiques. Les activités recensées sont exercées sur divers pans des aménagements de base du quartier, notamment les espaces verts et aires de jeu, la chaussée, les trottoirs, les caniveaux et parfois dans les logements privés remodelés en espaces marchands. L’insertion de ces activités dans le quartier s’apparente à une propagation dans l’espace dont les marchés sont les foyers de départ.

Mots clés : Yopougon, SICOGI, habitat planifié, commerce informel, désordre urbain

ABSTRACT

The dissemination of informal trade in the residential area of Yopougon-SICOGI

In a context of an urban management crisis in Abidjan marked by the reclassification of space, the study provides an inventory of the location of informal commercial activities in a modern residential area of Yopougon, SICOGI, built in the midst of the 1970s by the State Ivory Coast. The study is based on the use of documentation and inventory techniques and surveys carried out in December 2014 and June 2015. The results confirm the presence in the dormitory quarter of 2935 informal economic activities, Sale of foodstuffs, thrift shops, restaurants, bars and shops. The activities identified are carried out on various sections of the neighborhood’s basic amenities, including green spaces and play areas, pavement, sidewalks and sometimes private dwellings remodeled into commercial spaces. The inclusion of these activities in the neighborhood is similar to a spread in the space where the markets are the starting points.

Keywords: Yopougon, SICOGI, Planned Habitat, Informal Trade, Urban Disorder

Leave a Reply

Theme by Anders Norén